film pornographique

Publié le par marie.r

   
INT. Nuit, mon-chez-moi
Personnages : Moi, des voisins qui s'aiment bruyament, une cloison trop fine.
Problématique : Mais qu'est-ce qu'il lui fait bon sang?!


    Depuis quelques nuits maintenant, mon sommeil se trouve troublé par des nuisances sonores émanant de l’appartement mitoyen au mien. La malchance a voulu que la seule pièce de mes voisins qui soit directement accolée à ma chambre semble être leur chambre également…A moins, bien sûr, qu’ils ne fassent ça dans leur cuisine ou qu’ils le fassent tellement que cela résonne jusqu’à mon lit douillet ? toujours est-il qu’ils le font, et que je les entend. C’est une première, mes appartements précédents côtoyaient des petits vieux asexués ou encore des jeunes prépubères dont les seules nuisances qui se laissaient entendre étaient des cris et des coups. Bien. Donc pour cette année, de nouveaux bruits surpris involontairement mais tout à fait inévitables viennent s’ajouter à ma bibliothèque sonore. Au moins pour cette fois inutile d’appeler la police. Toujours est-il que leur choix d’horaires laissent à désirer. Certes, certes, ce genre de chose ne se décide pas à l’avance. Cependant, que diable font-ils éveillés à 7h du matin ?? Ça n’est PAS une heure pour réveiller ses voisins par des cris passionnés. Surtout quand les susdits voisins n’ont que quelques heures de sommeil sous le coude, et que les cris sont indécemment trop puissants pour espérer s’en sortir avec un simple oreiller collé sur le museau. Donc voilà, Canal+ avec un son très clair s’invite dans ma chambre (et dans mon salon et dans ma salle de bain et dans ma cuisine…) de façon très régulière –tant mieux pour eux, ma fois.
    J’hésite entre plusieurs solutions pour remédier à la situation : un petit mot glissé sous la porte peut être ? Quelque chose qui ressemble à -Jeunes gens bonjour, il semblerait que les cloisons qui séparent nos deux appartements soient indécemment fines, et que mademoiselle soit  quelque peu expansive. Je vous suggère donc pour sauver l’intégrité de mes nuits et le bien-être de vos cordes vocales d’apporter à vos rapports une petite nouveauté : peut-être que si vous fermiez, juste de temps en temps, vos petites bouches passionnées, le son semblerait plus étouffé…En vous remerciant de votre compréhension, cordialement, vos voisins pas du tout vieux jeu mais un peu sensibles des oreilles et définitivement fatigués.
Ou alors peut-être l’organisation de petites soirées à thème, avec quelques amis…On pourrait passer notre soirée à commenter les ébats bruyants et terminer par des applaudissements soutenus ? Autant ajouter une dimension lucrative à ces petits désagréments, en faisant payer les entrées…
    Mais le plus amusant reste encore de les croiser dans les escaliers juste après. Monsieur s’est avéré être un jeune homme mollasson, dreadlocké, que l’on n’imagine pas en train de provoquer ces accès de plaisir. Comme quoi! Mais je soupçonne tout de même la demoiselle d’un délit de simulation, du moins en partie, parce qu’il me semble que miauler de la sorte à chaque assaut (sans jamais atteindre le miaulement final, si je peux me permettre ces détails  surpris en dépit  de toute volonté) n’est pas FORCEMENT nécessaire. À bon entendeur…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jérémy 15/02/2008 00:10

pourquoi pas leurs donner simplement l'adresse de ton blog ils devraient comprendre, ou bien tenter d imiter ses cris...