i'm siiiiinging in the raaaaain

Publié le par marie!

EXT. Jour, Nancy, dans la rue
Personnage : Moi, des chaussures magiques, les rues de la ville, un très mauvais karma
Problématique : Oui, mes chaussures ont une vie bien à elles.


    J'ai fait l'acquisition très récemment d'une paire de ballerines de très belle facture, afin de remplacer la mort dans l'âme mes anciennes et fidèles trotteuses qui suivaient élégament mes déplacements depuis 4ans tout de même. Vous imaginerez aisément le déchirement. Certains inconscients me conjuraient même de les mettre à la poubelle, éloignés qu'ils étaient de l'amour profond que je portais à ces fidèles petites merveilles. Je n'ai pas pu, elles reposeront telles qu'elles sont au fond d'une armoire, au cas où, on ne sait jamais.
    Ma nouvelle acquisiton a très mal commencé sont quinquennat. Comme à mon habitude, je les enfile dès ma sortie du magasin. On a gardé son âme d'enfant. Je commence à trotter, mon tendon d'achille commence à s'ensanglanter, mes orteils commencent à s'essoufler. J'essaie de rappeller le prix des chaussures à mes pieds, on ne sait jamais, un peut de psychologie ne peut pas faire de mal.
    Un détail occulté par ma douleur plantaire m'échappe : quelques gouttes de pluie sont tombées sur mon chemin. C'est à partir de là que tout s'enchaîne, je laisse mes pieds se reposer une petite semaine tout de même, puis les enfile par dessus quelques pansements. Je les promène entre chez moi et la gare, et sans prévenir la pluie se met à tomber. Pas question ici d'une petite giboulée, ou d'un petit rafraîchissement atmosphérique passager. Non, une averse, une douche, une mousson. Je ne me formalise pas, après tout ça arrive, les moussons en Lorraine. Non?
    Je les renfile quelques jours de beau temps plus tard, le ciel est bleu, peut être même que quelques oiseaux chantent. Je sors chaussée, fais quelques pas...et la pluie de tomber. Encore.
    La troisième sortie itou : pluie et compagnie.
    Deux conclusions s'imposent :
  • -Mes chaussures sont magiques, et machiavéliques : elles provoquent la pluie, rien que pour m'embêter.
  • - Mes chaussures sont magiques : comme elles se sentent encore rigides, elles invoquent les Forces du Temps et de la Pluie afin de se laisser attendrir par quelques (?) gouttes.
Quid des puissances immatérielles du monde? Il reste des sceptiques?

  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vanessa ne se plaint pas 31/05/2008 03:18

tu es donc d'une certaine façon monogame de la ballerine. Merci de cet éclaircissement.

marie! 30/05/2008 15:43

Arf, je dois dire que je m'étonne toute seule...en fait c'est que certaines paires, tu vois. Les plus beeeelles. Les plus confortables, celles que quand tu les vois, même après 6mois tu te sens encore béate rien que de te dire que tu les possèdes. Celles que même une fois abimées, quand tu ne plus décemment plus les présenter en société, tu les mets encore toute seule, chez toi, en soupirant de les avoir possédées et qu'elles n'existent plus en magasin...

Qui à dit "relation fétichiste et monomaniaque"??

Cela dit, ça ne m'empêche absolument pas d'en acheter une paire toutes les deux semaines. Mais je n'en aime qu'une paire profondément à la fois. J'espère t'avoir éclairée, noble Vanessa.

Vanessa ne se plaint pas 30/05/2008 15:11

Y'a un truc que je comprends pas et il faut que tu m'éclaires : COMMENT tu as fait pour garder les même chaussures 4 ans? Moi 6 mois j'arrive pas et je vais gémir la nuit en grattant à la porte de ma mère...

marie! 26/05/2008 13:42

Non, vous non plus, petits lecteurs Vosgiens, je ne vous rejette pas..!

:-))

orely 26/05/2008 12:11

WAHOUUuuuuuuuuuuuu je suis la 1088 ... 88 ..haha trop fort ...

bein voila en fait j'avoue, ca fait deux jours que je gette! j'ai été 1081 puis 1085 ...

Marie toujours autant de plaisirs à lire des petits scénarios !!!

grosses bises