Wagadam tzak!

Publié le par marie!

EXT. Jour, puis INT. Jour, dans la forêt puis chez un médecin moustachu
Protagonistes : Moi, une saleté de tzak, un médecin moustachu et un scalpel
Problématique : Pourquoi moihahaaaaa...?


    Vous commencez à me connaitre, j'ai vachement de la chance, comme fille.

    Quid du titre incompréhensible me direz-vous?

    Vous n'êtes pas alsaciens donc. Très bien, j'explique. Wagadam tzak, dont l'ortographe -je m'en excuse auprès de mes grands parents, est sûrement plus que douteuse, veut dire : casse-toi, mais CASSE-TOI, saleté de tique de m**de. Vous l'aurez compris, j'ai eu une tique. Rien d'exceptionnel jusque là, j'ai grandi au milieu d'arbres et de forêts, j'ai couru dans des champs et même fais les foins.
    Pour une fois depuis que je vis en ville, je retourne faire un tour en forêt. Un tout petit petit tour. Une demie-heure même pas.
    J'attrappe une tique. Une tique m'attrappe, plutôt. Dans un endroit sournois qu'on ne regarde que rarement : l'arrière du genou, la viscelarde. Je ne la repère que deux jours plus tard et me mets en quète d'une pharmacie, pour m'enquérir d'une pince tire-tique. Seulement voilà, et c'est là que ça pêche, le temps d'enfiler une tenue décente, je l'arrache avec mon jean.
   
    La viscelarde, encore.

    Sa tête est restée à l'intérieur de mon petit corps.

    Ce qui, vous en conviendrez aisément, est plutôt risqué, dixit médecins et internet, à cause de toutes les petites cochonneries mortelles contenues dans les 2mm de cette bestiole hideuse.

    Je prends donc rendez vous chez un médecin dès le lendemain. Aujourd'hui donc. Moi et ma tête de tique avons donc affaire à un médecin doté d'une fort coquette moustache, et d'un tout petit scalpel. Je lui demande si c'est nécessaire, le scalpel, oui oui, apparemment. Il découpe consciencieusement l'arrière de mon genou (ouille), farfouille pour retirer cette saleté de m**de de tête de tique (re-ouille), essaie furtivement de m'endormir à l'éther (eeeh mais oh!), et me prescrit des antibiotiques (tiens? combien de temps?)

    - 18 jours au minimum mademoiselle, on ne rigole pas avec les têtes de tique.


    Ce qui m'a valu un bon fou rire solitaire dans la pharmacie lorsque la pharmacienne m'a apporté ça (ci-contre) --------------------------------->

    Impressionant, non?

    Moralité que j'ai moi-même trouvée toute seule dans ma grande aisance intellectuelle :

    -Les petites bêtes peuvent manger les grosses. Facilement même. Et par raisonnement de cause à effet, faire manger aux grosses bêtes des tas d'antibiotiques pas bons à faire fondre dans l'eau pour ce qui me paraît être une éternité.




    La nature, c'est nul.

   

  

Commenter cet article