film de complot national

Publié le par marie!

INT. Jour, mon-chez-moi
Personnages : moi, mon Pimp-my-mac, des tas de papiers
Problématiques : Faire chauffer sa cervelle, comme ça, une fois par an, toute ma vie ?!

    Une terrible période est arrivée.
    Les impôts sont là.
   
    Il se passe toujours un bon mois entre le moment où j’aperçois, tapie au fond de ma boîte aux lettres, cette sournoise enveloppe, et le moment où je me fait violence pour la reprendre en main et la remplir. « Se faire violence », c’est peu dire. Euphémisme, vous dis-je. Ridicule face à la grandeur de la tâche intellectuelle que ça me demande. Vous ferez le test si vous me croisez, chuchotez ‘iiiiimpôôOOOôôôts’ quand je passe, je peux vous promettre un double flip arrière à 10 points.
    Leur idée de la déclaration par Internet est judicieuse, il faut l’avouer. C’est gentil de leur part. Mais bon sang de bon sang, ils ne pourraient pas faire les choses en entier pour une fois ? Ma maman disait : on ne commence pas quelque chose qu’on ne peut pas finir. Alors c’est bien beau de nous pré-calculationner tous nos petits sous gagnés à la sueur de nos fronts tout au long de l’année, si en parallèle ils ne sont même pas fichu de récupérer combien d’heures on a travaillé. Je vous donne le numéro de mon patron si vous voulez ? Non, vraiment, arrangez-vous avec lui, parce que là, voyez-vous, moi, comme chaque année depuis que je travaille et que j’impôse, je ne retrouve pas la totalité de mes fiches de salaire.
   
    C’est un autre mystère, ça, les salaires qui disparaissent. Pas qui disparaissent de mon compte en banque, hein, ceux-là je sais où ils sont. Ils sont dans mes placards, dans ma salle de bain, à mes pieds…bref, ils sont ren-ta-bi-li-sés. Mais les fiches de salaires, ces saletés de petits papiers. Qui tout d’abord, précisons-le, restent 2 bonnes semaines au dessus de mon plan de travail, au travail justement. Quelle idée de me les donner pendant le service, aussi. Qui, mais qui penserait à les reprendre après alors que tout ce dont on rêve dans ces moments c’est rentrer chez soi ?
    Bref, ils sont au bout de deux semaines mis dans mon sac à main, et y restent une semaine supplémentaire. Période très dangereuse pour eux. Mon sac est beaucoup plus vaste qu’il n’y paraît.. S’ils ont de la chance, ils en sortent, de ce sac. Et si vraiment, ils sont très très très chanceux, ils en sortent au bon endroit, c’est-à-dire dans mon chez-moi. Une fois dans mon chez-moi, ils sont placés au dépôt des PIATU (Papiers Importants A Trier Ultérieurement). De là, dans environ 6 mois, ils seront placés aux PRMPER (Papiers Regardés Mais Pas Encore Rangés). Si je m’en souviens dans les trois mois qui suivent, je les transfère soit au PTARI (Papiers Triés A Renvoyer Immédiatement), soit au PTARPLPDDI (Papiers Triés A Ranger Pour La Période Délicate Des Impôts). Cette dernière catégorie est extrêmement rare. À mon grand désespoir une fois la bise venue.


        Attention cadeau : une prose, avec des mots beaux, tout pour vous. 

 
    La cigale, après avoir oublié de ranger toute l’année, se trouva fort dépourvue une fois les impôts venus. Les trois fiches de salaire immanquablement manquantes le moment venu point ne lui permettront de calculer son nombre d’heures de labeur.
    De plus, son certificat permettant de déclarer ses impôts sur son Pimp-my-mac elle ne retrouvera point, comme chaque année depuis la création de ladite déclaration en ligne. Ce certificat encore une fois elle demandera, en résiliant son contrat tout d’abord (ce qui une bonne heure de recherche dans ses papiers pour retrouver les déclarations précédente prendra), puis, comme les années précédentes, le redemandera.
     Quelques neurones sur le chemin de la quête de ces papiers comme chaque année elle perdra.
    Par son entourage conspuer elle se fera, car point à l’avance ne s’y prendra pour remplir cette  tâche. Pour pallier cette inévitable sanction de la moquerie basse mais justifiée face à son désarroi, cette année quinze jours en avance elle y pensera, et son entourage fier sera.
   
    Sachant que de plus tout d’abord comme chaque année trop pauvre elle sera et donc rien ne payera, et aucune prime pour l’emploi ne touchera, elle vous le demande : Pourquoi ?


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie! 05/06/2008 15:54

Estimation personnelle...j'ai tenté aussi, mais prise d'un doute fort légitime sur leur graaaande approximation, et pleine d'envie d'avoir une prime pour l'emploi, j'ai quand même cherché la vérité dans ma caisse à papiers...et j'ai bien fait, les résultats étaient vraiment très différents...*soupir*...rebelotte l'année prochaine, hein!

Clem 05/06/2008 14:59

ARrrrrrghhhh ....entièrement d'accord sur le nombre d'heures travaillées qui n'est pas prérempli.....
à défaut de retrouver toutes mes fiches de paye, j'ai personnellement opté pour l'option "petite estimation personnelle......" hum hum