100!

Publié le par marie!

Youhou youplada

Voici venu le centième article de ce bleug!

Qu'est ce que je peux raconter comme conneries quand même... Cent bêtises.

Sur, mes bêtises ne sont pas très interessantes en ce moment. C'est à cause que je suis occupée à lire des livres en espagnol pour l'école, à faire des reportages sur des gens qui font de la guitare dans la rue, à refaire des scènes de films et à me coltiner le rôle de "la maquilleuse" dans la pièce d'humour -je le sens- hautement spirituelle que mes coupains de classe inventent pour le magazine que nous montons. D'ailleurs, ô scandale, on ne me laisse plus être paresseuse. Comme ils ont vu que quand même on s'en était drôlement bien sortis pour cette histoire dans le RER, ils se sont dit que même si on ne parlait pas, on était pas vraiment stupide. Du coup, moi qui voulait faire des choses drôles et pas prise de tête (les cafés, le maquillage, le décors...des trucs que je ne connais pas encore quoi), ils m'ont tout enlevé pour me coller à la réalisation. Ah mais oui c'est très gentil, je ne dis pas le contraire.

Mais sinon ça va bien merci. Et vous, ça va? Moi ça va. Je parle un peu espagnol maintenant. Ouais-ouais. Je ne peux pas participer à toutes les discutions, mais je les comprends, et je peux parler de choses simples et vitales (j'ai faim, je suis fatiguée, je veux aller au lit, donne-moi de la sangria, où sont les chocapics, tout ça, tout ça).
Par contre en anglais je parle de ce que tu veux. Ouais. Vas-y essayes, tu vas voir. Je suis fluent. Je suis bien contente.

De plus je deviens hautement machiavélique concernant l'argent. Argent qui, comme vous l'aurez sans doute compris, ne coule pas vraiment à flot. Il ne coule particulièrement pas à flot pendant la première semaine du mois, à cause d'une règle stupide de ma banque stipulant que je ne peux retirer que 300 euros par semaine. Mon loyer est de 300 euros. Je vis donc sans un seul centime en poche pendant 2 semaines dans le mois : une avant le loyer, une après. C'est drôlement pas pratique.

Alors je deale. Je fais des affaires. Par exemple je harcèle mes colocataires dès que je les sens près à faire des courses, je les suis, et dégaine ma carte de crédit  une fois à la caisse pour tout leur payer. Après ils me remboursent en liquide, et je peux continuer à vivre normalement, avec de la monnaie pour me payer des cafés, des tapas, des sangrias tout ça. (vous m'excuserez de ne pas m'étendre sur mon trafic de cocaîne fort lucratif, mes parents et ma grand-maman me lisent) (je plaisante mamema, tu le sais, hein, que je plaisante?)

Parce qu'ici, à part au Carrefour et dans la pharmacie, la carte de crédit, ils n'aiment pas trop ça. C'est un peu le mal. Même si tu en as pour 100 euros dans un bar, c'est en liquide. C'est embêtant.

Je réedite donc ma proposition : tous les débuts de mois, participez à mon éveil culturel et à ma découverte du monde. Envoyez moi de l'argent. Merci.

Publié dans marie va en Exotie

Commenter cet article

Jérémy 20/02/2009 12:45

j'aurais bien fait un don mais en raison de la crise j'ai décidé de prendre ma retraite maintenant...désolé