Bilan de 2 mois et demi (voyage, voyage qu'on m'a dit, ça t'apprendra la vie!)

Publié le par marie!


Je fais des bilans de deux mois et demi, exactement. Les quelques petites choses que j'ai appris de l'Exotie.


N°1 : Le cheumcheumeuh.


L'Exotien est fort rugueux lorsque par hasard il entr'entend chantouiller ton charmant petit accent. Dans sa tête de méchant vilain Catalan, il se crie fort que tous ces étrangers vont l'envahir et manger sa culture, à s'empiffrer comme ça de tapas. Alors la solution qu'il trouve, c'est faire les gros yeux et parler en "cheumcheumeuh".


Le Cheumcheumeuh, charmant language de la côte Est de l'Exotie, se compose de bon nombre de mots dérivés du François. Mais en plus fourbe. En effet, le Français point ne reconnaitra le François à l'oral, car ce dernier sera noyé par une prononciation toute en chyllabes (mais chiiii, des chyllabes!) et en meummmeumments. Un peu comme si on mélangeait un fermier des terres intérieures de la France avec un alsacien, un ch'ti, mais en plus bronzé.


(Et je ne vous permets pas de douter de ma bonne foi.)


C'est fort divertissant certes, mais attention, le Catalan est tatillon. En cas de cheumcheumeuh se poursuivant bien que vous ayez glissé subtilement que vous ne pipiez mot, fuyez. Le courroux est proche.


N°2 : La bonne volonté.


Les jeunes Exotiens que je côtoie les jours à mon école Exotique le disent eux-même : une journée sans râlage en est toute gâchée. Râler est bon pour la santé.

Moi, on s'en doute, prise d'une envie d'enfin, ENFIN être pleinement intégrée, j'ai crié "moi aussi, moi aussi", et je suis allée les rejoindre râler.

Grand mal m'en a prit. Je n'étais -et de loin- pas assez entraînée.


(Attention mise en situation, flash back avec couleurs refroidies pour faire comme dans les Experts Miami.)


Vendredi (aîe!) matin (ouille) 8 heures (aaaargh) : Workshop qu'ils apellent ça. On travaille tous ensemble sur un foireux grandiose projet de magazine télé. Pendant quatre heures. C'est long, quatres heures. ca en fait du temps pour travailler. Sauf quand toute la classe rejoint la professeur pour râler en coeur. Le motif de râle était que, grosso modo, on n'avait pas assez de temps et d'expérience pour travailler. Ils en ont discuté une heure. A cause de tout ce temps perdu, on a dû faire deux réunions supplémentaires pendant la semaine.


Cherchez l'erreur.


C'est fort divertissant, certes, mais si on vous propose de râler le vendredi avant le déjeuner, refusez. C'est quand même hyper tôt pour être de mauvaise volonté.


N°3 : l'humooour, bien sûr. Ha.


Certains jeunes Exotiens sont plein d'un humour florissant. Pardon de les reprendre en exemple, mais ils sont là les plus beaux spécimens que j'eu pu rencontrer.

Dans ce fameux magazine télé que nous préparons amoureusement, il fallait créer une pieza de humor. Déjà là, ça sent le petit plan foireux des grands jours, si je peux me permettre. Parce que être drôle avec quatres sangria dans le nez pour faire marrer, ça va. mais être drôle à l'écrit, en jouant, et devant une caméra, c'est autre chose.

`

"Non non non, qu'elle a dit la professora, je veux une pieza de humor."


Résultat (je-vous-l'avais-bien-dit à l'appui) :


Maximus (gladiators) arrive devant le fond verst incrustation du Coliséum. Il renifle un pot de fleur . Arrive Dark Vador, qui s'écrie "Maaaximus, je suis ta mère". Maxime répond "maman??". Ils se battent parce qu'elle lui demande de nettoyer son Coliséum. Avec des grandes épées achetées chez Toys'R Us. Arrive ensuite Marylin Monroe avec des petits panneaux sur lesquels sont inscrits les mots "boom" "baff" "kapoum" "dzing". Pour finir, la peluche du Roi Lion, pendue au bout d'un baton pour faire comme s'il volait, vient et les mange tous les deux. 


Ha. Haha.


Ne leur en veuillons pas, je crois que ce genre de chose est malheureusement universel.

Il faut que j'apprenne à dire poliment, en espagnol, quelque chose comme "Oh mon dieu, mais c'est mauvais!"



La suite de ces palpitantes Aventures de ma Diversification Culturelle bientôt. Quand j'aurais d'autres méchantes choses à dire.



Publié dans marie va en Exotie

Commenter cet article