les zatypiques de barcelone : après les chants catalans, la Soirée Secrète

Publié le par marie!

beuh, z'êtes toujours là?

Si si, le monsieur me dis Blogrank 5. Sur 100, certes, mais vous avez déjà fais pire. Non, je ne reparlerai pas de cette période où, en écrivant tous les deux jours, j'étais à Blogrank zéro.

Ingrats, va.

Moi je suis là, donc. Le travail m'empêchait de vous le faire sentir, mais je suis là.

Résumé condensé :

Alors tu vois on a du faire un reportage sur les musiciens dans la rue, et alors là hop on a filmé une première fois le concert mais rohlala la lumière pas top trop tard trop nuit alors on a gardé les images pis on s'est dis pff pas grave on y retournera quand ils joueront plus tôt sauf que on a attendu attendu mais ils n'ont pas joué plus tôt où alors si mais un jour de grand vent alors ça aurait fait viiiuviiiiu dans le micro alors nous, qu'est-ce qu'on s'est dit, on s'est dit tant pis, les images qu'on a ça va, pis l'interview est belle parce que le monsieur de l'école il nous aime bien alors il nous donne des très très bonnes caméras, on va le monter comme ça, on a monté, monté monté (quand je dis "on", c'est pas moi, hein, tout le monde sait que moi je ne monte pas avant le prochain trimestre quand je n'aurais plus le choix parce que j'ai des cours rien que pour ça, pis moi ce que j'aime bien c'est la caméra tu vois, pas les ordinateurs, la patience tout ça) bref, en tout cas quand ils montaient j'étais là, on a bossé bossé donc, une semaine, deux semaines, et après un bon paquet d'éloges parce que quand même, notre documentaire, il déchire, on s'est dit "allons voir un de leur concert en entier sans caméra et sans filmer, on va bien s'amuser!". Oui parce que c'est un groupe vraiment vraiment chouette de reggae cumbia qu'ils appellent ça, très bons et très sympas. Alors on a regardé le concert, on a dansé, pris des photos et rigolé, puis on est allé leur donner notre beau DVD. Là le monsieur des percussions il a dit "eh eh, si ça vous dit, ce soir, il y a une soirée reggae sound system!"

Ah ben oui qu'on a dit.

Ah ben oui qu'on y est allé.

Ah ben non qu'on a pas regretté.

Parce que moi, depuis que je suis en Exotie, je me dis que c'est quand même bizarre, y'a très peu de blacks par ici. Mais alors vraiment très très peu. Des tas de latinos, mais très très peu de blacks.

Maintenant je sais pourquoi : ils se cachent tous dans les sound systems.

Déjà on a flairé le plan atypique quand le monsieur du groupe nous a dit "je ne connais pas encore l'adresse, mais on devrait me l'envoyer ce soir, et je vous la donnerai". Ouais ouais. Moi ça me rapellait déjà vaguement les concerts sauvages dans les champs de mon adolescence tout ça. Cela dit, c'est bien là ce qui est drôle.

Adresse donnée à minuit, arrivés sur place à une heure.

Marcher pendant dix minutes

Longer les usines désaffectées

Et là, comme dans les films, le monsieur des percussions qui toque contre une grande porte en ferraille.

Iiiiiiiik...

Bienvenue à Babylone.

(Constat effarant de la nuit : Quand un black danse du reggae, il a la classe. Quand toi ou ta copine essayez pour rigoler, vous avez juste l'air con.)

(Constat effarant découlant directement du premier constat effarant susmentionné : Tout est dans la dread et/ou le jogging surdimensionné. On a essayé avec un ami équipé au niveau des cheveux : il peut faire n'im-por-te-quoi, ça fonctionne. J'ai failli crier à l'injustice génétique, c'est faux. Il s'agit juste d'un choix capillaire.)

Toute cette première partie était très bien, vraiment. Le sound system aussi. Peut-être qu'il n'aurait pas fallu inviter ce groupe où les choristes chantaient tellement... fort, et tellement... faux, et tellement... toutes en même temps que ça faisait des petites piqûres dans les tympans. Peut-être qu'ils n'auraient pas dû TOUS monter sur la scène, parce que à 15 sur moins de 10m2, c'était sûr qu'on allait pas y arriver, hein.

Non, c'est pas parce que je râle tout le temps! Même le monsieur des percussions, dans le métro du retour, il a dit quelque chose comme "Lo siento (iiiiiiii) el groupo (iiiiiiii) una mierda!" Enfin je crois avoir entendu ça, avec les acouphènes je sais pas...

Publié dans marie va en Exotie

Commenter cet article

marie 10/12/2008 00:00

Euh ben oui enfait. C'tait pas prévu, mais oui, c'était une soirée où j'ai sacrément pensé à toi soeurette!
mais tu sais, un peu tout dans cette ville est fait pour que t'aies envie de venir...niark

Lolotte (alias sista! huhu) 08/12/2008 22:50

Ca aussi c'est fais exprès pour que je vienne plus vite hein?!

Argeuh...
c'est trop inzuste!
a Pu d'Sous!