how to make it in america

Publié le par marie!

Révélation les gens, révélation!

 

La série tout d'abord (parce que oui, c'est une série, et vraiment bonne en plus), mais surtout : c'est définitif. Les Américains sont vraiment les gens les plus cool du monde.

 

Dammit.

 

Pour le bon public que je suis à moi toute seule (oui oh, CA VA, toujours sans emploi, ok), How to make it in america est uen source inépuisable de frétillement de contentements.

 

Ca se passe à NYC, la bande-son (portée par le générique "I need a Dollar" de Aloe Blacc, bonheur) est absolument jouissive, c'est un sorte de Entourage en mieux, version East Coast. Et last but not least :

 

bryan-greenberg-31.jpg

Ca a du Bryan Greenberg dedans.

 

Comment diable se fait-il que je n'ai jamais aperçu Bryan Greenberg avant?? COMMENT?

 

D'après son Wiki-CV, il aurait trainé sa ravissante apparence dans les Frères Scott. Tout s'explique : je ne suis pas de ces gens qui regardent les Frères Scott. Mon ennui à ses limites, merci.(Pourquoi pas Gilmore girls pendant que tu y est? Ca va oui?)

 

Bryan Greenberg donc.

 

*soupir*

 

Au-delà de ces considérations bassements libidineuses, revenons-en à nos moutons tu veux bien.

 

how-to-make-it-in-america_article_inside.jpg

T'as vu? c'est le rappeur Kid Cudi!

 

 

Pas de grosse surprise, c'est du HBO. C'est produit par Wahlberg. C'est bon. Très bon. Et ça fait du bien de voir une série qui ne soit pas léchée à la Desperate Housewives, avec de la caméra épaule et du cadrage dynamique.La réalisation est bien foutue au point qu'au bout de 2 épisodes, tu ne regardes plus une série, tu t'es juste trouvée une nouvelle bande de potes (et donc tu as toutes tes chances avec Bryan Greenberg, mais ça il ne le sait pas encore le con).

 

Un petit pitch peut-être?

C'est un Entourage de la loose. Deux trentenaires (Sexy-Bryan et...ben Sexy-Cam) tentent leur chance comme ils le peuvent pour se faire une place dans le milieu arty de New-York. Les essais infructueux se succèdent, jusqu'à ce qu'ils décident de tenter leur chance sur le marché du Jean. Non, c'est pas du Lynch, en effet. Mais on s'en fout, c'est presque ça la vraie vie.

 

Leur caution Source de Bonnes Blagues Intarrissable : Cam fait partie d'une famille de latinos. Et les Latinos, pour les séries américaines, c'est drôle, voilà. 

Caution Hype : Kid Cudi, en sorte de Huggy les Bons Tuyaux 2010

Caution Mielleuse : Bryan Greenberg (what else) qui n'arrive décidement pas à lacher son ex...

...ce qui nous amène à la caution Public Masculin Epinglé : Lake Bell, brunette avec beaucoup trop de dents pour être honnète.

 

Ils sont un peu longs à la détente avec cette série, le démarrage à été lent, il va donc falloir attendre été 2011 pour voir la suite.

 

Eh, pas grave, ça te laisse plein de temps pour regarder la première saison! L'apprendre par coeur même, tiens.

 

Ou alors collectionner les résultats Google Image pour "Bryan Greenberg", c'est comme tu veux.

 

 

 

 

Publié dans séries

Commenter cet article