leçons

Publié le par marie!

Parce que la vie n'est qu'une longue école. Contrôle surprise!

 

 

1/ Les "relations professionnelles" liées autour d'un verre dans un bar ne donnent rien. Jamais.

 

Surtout si c'est un pub Irlandais. Encore plus s'il est 1h du matin. Et oui, même si tu as brillament réussi à t'insérer avec subtilité dans une conversation concernant PILE ton domaine. Même si tu as été hyper convaincante parce qu'après tout, toi, tu venais d'arriver, tu n'étais pas bourrée.

 

Où ça pêche? Même avec la meilleure volonté du monde, ces deux réalisateurs de documentaire de musique avec qui tu as si bien discuté, qui t'ont exposé leur projet avec passion, ne se souviendront pas qui est cette "Marie 06....." ajoutée dans leur répertoire. C'est très con, mais c'est une rêgle de base passé les deux barons de Chouffe.

 

 

2/ Il reste encore des langues inconnues de la science du langage.

 

Comme celle parlée par Max Roméo, pionnier du Reggae de son état, 46 ans de scène, et fortement Jamaicain. Ce qu'il dit ressemble à de l'anglais, sonne à-peu-près comme de l'anglais, a même l'odeur de l'anglais. Mais au final, ça n'en est pas.

J'ai bien géré mon affaire, pendant toute l'interview je faisais "mmh mmh" "yes, of course", et même "haha!". Mais maintenant il va falloir tout traduire pour faire les sous-titre, et laisse-moi te dire que je vais moins rigoler. Yeah man, Rastafaraî!

 

 

3/ Mon boulanger prend de la drogue*.

 

Si.

 

Plein, surement.

 

Un soir, sous ecstas y, il a même du dire à sa femme :


-p'tain, je viens d'avoir une idée! Atta atta atta j'te montre! Ou est la farine? PASSE-MOI LA FARINE!

 

Et il a fait ça :

 

boulanger_sous_acide.jpg

Non, cette photo n'a pas été retouchée. Et oui, je l'ai nommée "boulanger sous acide".

 


Et ils les vendent. Une couleur par jour. Et vas-y que je te mets du bleu, et vas-y que je te mets du vert...

 

Ah ben ça surprend, c'est sur. Mais après tout ça ne fait de mal à personne, alors allons-y!

 

 

 

 

*les enfants, la drogue, c'est mal. N'y touche pas ou tu te feras pincer les doigts.

 

Publié dans états d'âme...

Commenter cet article

Tata Régine 15/07/2010 17:07


je veux, je veux, je veux, je veuuuuuuuuuuuuuuux!!!!!!!!!!!! et dis dis dis marikala, on pourra en avoir quand je viendrai dis dis???!!!!