les Grandes Phrases de Cuisinier, 1

Publié le par marie!

cuisinier petitJe suis de retour au restaurant pour une intermittence des coups de bourre. Un mini-temps partiel du défonçage. Une sorte d’extrait concentré de coup de speed.


Je ne travaille plus que les samedis soir. On m’a supprimé les préliminaires du vendredi, où après une semaine de rien je pouvais tranquillement me faire la main sur 200 couverts. Là, rentre dans le vif du sujet le samedi, en passant direct aux 400.


Et je tiens ici à retranscrire, peu à peu, ces grands moments auxquels j’assiste. Ces moments cuisine. Ces moments bonheur. Mes petits carrés de chocolat à moi. Mes petites pépites d’humour involontaire. Ma sélection des Grandes Phrases de Cuisiniers.

 

 


Commençons bien, commençons fort. Ma préférée de tous les temps :

 

Marcelin, poste salade/pizzas

 

Marcelin est le plus gentil de tous les cuisiniers, vraiment. Il est tout jeune,  il est très influençable et il a surtout très envie de faire comme les autres cuisiniers, grands poètes (pouet) de leur état.

 

À la fin du service, la coutume veut que l’on serve un verre aux cuisiniers. Je lui demande ce qu’il veut. Avec un sourire jusqu’aux oreilles, il me dit :


-Krrrkrrr, mets moi un verre de Soupline ! Krrkrr

 

 -


-Krrrkrrr

 

-…quoi ?

 

-Ben le truc des filles, là, la soupline ! krrrkrrr

 

-…euh, je…quoi ??

 

-ben vot’truc là, la SOUPLINE ! ça s'appelle pas comme ça?

 


Il voulait faire la blague du « un grand verre de cyprine s’il-vous-plait », grand classique du mauvais goût en restauration.

 

 

Allez, sans rancune, je lui attribue le Cyril Lignac de la plus mignonne des confusions linguistique :


cuisinierlignac

Bravo Marcelin, bravo

 

 


 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article