true blood

Publié le par marie!

... la drogue. Avec culpabilité et remise en question dedans. Ou la preuve qu'avoir des amis gays, c'est toujours bon pour la culture gé. 

trueblood-promo

 

Ca partait mal, très mal. Surfer sur la vague Twilight et réussir à conquérir l'audimat opposé, j'applaudis des deux mains. HBO sait se qu'il fait, il n'y a rien à dire. 

 

Mais cette série (découverte par des amis gays, donc, suis voir un peu!) me pose de gros problèmes de conscience depuis quelques semaines. J't'explique, quand je l'avais commencé, je venais de voir Twilight-de-mes-deux et je n'avais pas, mais alors pas du tout aimé. 

 

De toute façon, Twilight c'est pas compliqué : un public, 3 catégories. 

 

-Ceux qui ont adoré, qui font des teams parce que c'est cool (hiiii team Jacob-j'ai-14-ans-et-on-me-photoshope-des-abdos-pour-faire-oublier-ma-tête-de-gamin! Iiiiih team Edward-je-suis-tout-blanc-et-le-soleil-ne-me-brule-pas-mais-couvre-mon-corp-de-paillettes-par-contre-je-ne-suis-pas-un-garçon-facile-je-couche-pas-et-je-fais-la-gueule) et qui ne voient AUCUN inconvenient au fait que Bella soit mono-faciale pendant 3 films de suite.

-Ceux qui s'en foutent parce que de toute façon, ils ont la carte UGC et sont allé voir 3 films de suite ce jour là, et qu'avec un peu de chance ils ont même vu pire dans la même semaine. 

-Ceux qui ont saigné des yeux n'ont franchement pas adhéré au délire. Moi, en l'occurance. (Sérieusement, des PAILLETTES??!!)

 

Directement après ça, me parler de vampires, c'était mal parti. 

Et puis en fait, je n'ai plus pu décrocher. Première saison avalée en une semaine, attente compulsive des épisodes de la deuxième chaque semaine, organisation de soirées spéciales les lundis... 

Mais, il y a quelques semaine, un novice en la matière m'a déposé cette bombe : d'après ce qu'il avait lu comme résumé sur le sujet, il ne voyait pas tellement la différence avec Twilight

C'est après m'être empétrée dans une argumentation ressemblant dangereusement à celle de la différence entre un bon et un mauvais chasseur des Inconnus (ben, Twilight ça parle de vampiiires-gnagna et de loups-garous-gnagnaaa, alors que True Blood, ça parle de Vampires et de Loups-Garous quoi!), il a fallu que je réfléchisse fort. 

 

Démonstration en VII parties de "Pourquoi True Blood, c'est quand même vachement mieux"

 

I. True Blood, c'est com-pli-qué. 

Du coup ça flatte ton intelligence intérieure de personne qui n'assume pas de regarder des séries avec des vampires et des Loups-garou dedans. 

Non mais sérieusement, l'histoire est hyper alambiquée, et pas mal chiadée. Les personnages ont tous leur histoire, noire la plupart du temps. Les relations sont forcément très compliquées (sinon, ça ne tient pas 2 épisodes), mais les inspirations et influences des créateurs de la série sont relativement profondes.

Mélanger de la mythologie grecque aux croyance moyenâgeuses concernant vampires, loups garou et autres sorcières, fallait oser. Sans disposer d’un doctorat en sciences occultes, à vue de nez, je dirais qu’ils ont trouvé ces correspondances même pas trop tirées par les cheveux tous seuls non ? Toujours est-il qu’après un épisode, il faut ré-flé-chir pour bien tout remettre en ordre dans sa tête, et ça, ça aide à vous scotcher un audimat.

 

True Blood +10, Twilight 0

 

II. Dans True Blood, y’a des bonnes blagues.

Et je ne rentrerai pas dans le débat consistant à savoir si Sookie en est une volontaire ou pas.

Disons que ce qu’il y a de bien, c’est que les blagues y sont déjà au second degré.  C’est pas toi qui prend du recul pour pouvoir supporter le visionnage, c’est fait exprès, et ça, ça change tout.

Prenez Jason par exemple : il est drôle. (Et quand en plus ils nous collent une blague avec un six-pack aussi agréable au visionnage, moi je dis que j’aime l’humour.)

 

True Blood +40 (si, ça les vaut), Twilight 0.

 

III. Dans True Blood, les scénaristes sont quand même des sacrés enfoirés.

Parce que pendant que Bella se trifouille les cheveux en soupirant, se demandant si oui ou non elle va accepter de donner sa petite fleur à Edward-la-boule-à-facette, nous on a Jessica. Jessica qui à été faite vampire alors qu’elle était encore vierge, ce qui fait qu’à chaque fois qu’elle voudra faire du sexe, son hymen se reformera tout de suite après. C’est pas du sadisme ça ? Si. C’est très méchant. Mais c’est bien pensé. 

 

True Blood-les-sadiques +20, Twilight 0

 

IV. True Blood, ils ont un générique qui déchire sa maman.

Jace Everett-Bad Things, sur des images qui puent le sud des Etats-Unis, le bouseux drogué à la religion et la prostituée désabusée.  Tout un programme. Forcément on est chez HBO, on introduit une série du créateur de Six feet Under et American Beauty : on fait faire le générique par les créateurs de ceux de Nip/Tuck et Dexter, entre autre. On excusera le manque de prise de risque (et on ne rentrera pas dans le débat de pompage du générique du docu sur le countryman Jim White.) C'est bien, et c'est tout. Et la version 3min est encore meilleure.

Et oui, je pousserai la mauvaise foi jusqu’au bout : Twilight a récupéré du radiohead et du Muse. Bravo la prise de risque aussi.

 

True Blood et sa Louisianne profonde +30, Twilight….bon, allez, +10. Mais c’est bien parce qu’il fait trouver quelque chose, hein.

 

V. Dans True Blood, les gens sont moches.

Enfin la plupart, Jessica ne compte pas.

Les gens sont moche et ont des accents bizarres, et ça, ça fait plaisir.

 

VI. Dans True Blood, même si ils sont moches, ils baisent.

Enfin la plupart, Jessica ne compte pas (bis).

Je sais même de source sûre que dans les bouquins, c’est pire. Cochonceté sur cochonceté, ma bonne dame.

 

True Blood et les parties de jambes-en-l’air endiablées avec des vampires qu’ils auraient tort de se priver +50, Twilight…ben 0.

 

VII. True Blood, ils se sont arrachés sur la comm.

Je crois que les USA n’ont pas apprécié le matraquage intensif, mais vu d’ici, ça inspire quand même le respect. De la pub virale à longueur d’année, des collaborations avec des marques, des sites webs et blogs de personnages… Pour les grands obsédés compulsifs :

http://babyvamp-jessica.com/

(ATTENTION : ne pas regarder ce blog si tu ne te sens pas bien dans ton corps. Jessica, elle est tellement bonne que ça fait mal)

http://www.bloodcopy.com/

Et le meilleur pour la fin, pour tous les fans freaky aux Etats-Unis : http://www.trubeverage.com/

 

Et ça n’est qu’une toute petite partie. Le plus jouissif, se sont les affiches.

En 4 catégories minimum : promo direct, promo virale pour la série, promo des produits dérivés et collaboration avec des marques :

 

echo trueblood

trueblood-suckers

trueblood pub

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cafe sang

 

vamp-stamp-1600

 

moustique

 

sam

 

vilf

"Vampire I'd Like to Fuck", genius.

 

Bonheur, bonheur, bonheur publicitaire. Non, ils n'y sont pas allé avec le dos de la cuillère.

 

 

C'est donc avec toute la mauvaise foi du monde (parce que peut-être, en effet, je n'ai vu que le premier volet de Twilight) (ça ne change rien au fait qu'il en m'a pas donné envie de voir les autres) que je peux affirmer que NON, True Blood n'a rien à voir avec Twilight.

 

Publié dans séries

Commenter cet article