être grande, c'est nul.

Publié le par marie!

Hier, j'ai eu un rendez-vous surprise au Pôlemploi. Ils aiment bien ça, les rendez-vous surprise. Pas 'surprise' parce qu'on en s'y attend pas, hein (quoi que..), mais 'surprise' parce que tu te dois d'y aller, mais que tu ne sais pas de quoi il en retourne.

Une lettre menaçante (Attation, si tu n'y vas pas, on te renie à tout jamais et tu retourneras dans les limbes profonde de la recherche d'emploi non-assistée), une date précise, et un thème pour le moins...obscur.

Objet : ISA.

Euh... Comment vous dire...

Donc j'y suis allée, pleine d'entrain, ayant imprimé la totalité de mon dossier pour être sure d'avoir les pièces nécessaires pour quel thème que se soit.

Au final, ce n'était rien de tout ce que j'avais pu prévoir. Je ne sais toujours pas ce que ISA signifie mais vu mon après-midi, ça doit avoir un rapport avec les ordinateurs, les professionnels du spectacles, et ton tour de poitrine.

Quoi j'extrapole? Non, tu vas voir.

J'ai appris que même pour être professionnel du spectacle, il vaut mieux rentrer dans les petites boites.

rocky-rendall.jpeg
Rocky Rendall, qui lui est un vrai professionnel du spectacle, du coup.


Au Pôlemploi, ils sont gentils. Enfin dans le mien du moins. Ils VEULENT aider, vraiment. Même si t'as choisi une voie pas facile-facile, celle des saltimbanques galériens du monde des paillettes par exemple.
Oui, ils veulent même aider la dame à côté de moi hier. Celle qui, dans la description des accessoires nécessaires à  son spectacle, à marqué "aiguilles à tricoter".

Mais des fois, juste, ils ne PEUVENT pas.

Mon métier à moi que je voudrais faire, pour eux, il n'existe pas.

Du coup, pour tout de même remplir ma fiche internet (attation, si tu ne la remplis pas, on te renie à tout jamais et tu retourneras dans les limbes profonde de la recherche d'emploi non-assistée), il a fallu que je jongle habillement entre comédienne et chanteuse. Point ne suis comédienne, pourtant.

Ce qui m'a amenée -afin de devenir voix-off je le précise, à devoir renseigner le plus sérieusement du monde mes tours de poitrine, hanche, cuissot et tête. Le tout accompagné de ma  taille de pantalon, de soutien-gorge, de chaussures, la couleur de mes yeux et une description objectif de l'état général de ma silhouette.

Ah ça, j'ai bien rigolé. On faisait une belle équipe, la dame aux aiguilles à tricoter et moi.

Si un jour un mec passe par ma fiche en cherchant une voix, je pense qu'il va bien rigoler aussi en voyant ma taille de bonnet.

Heureusement qu'ils ne passent jamais sur le site du Pôlemploi...









Commenter cet article

melissa 26/02/2010 12:01


Moi, j'aime po les boites
mais j'aime bien comment tu mets en boite le PoleNO-MansLand du Travail
Par contre, j'aime po les boites où il faut lever les bras en rythme...

Si on trouve du travail, grâce à notre tour de poitrine...jane birkin est dans la merde


marie! 26/02/2010 12:43


Oui, mais elle s'en fout, ELLE. Personne lui a jamais demandé d'aller au Pôlemploi. Elle a fait la maligne avec Gainsbourg (avec ses tout petits nénés qui, contre toute attente,  avaient l'air
de quand même remplir leur fonction première), et voilà.