overblog me fait des galigeades

Publié le par marie!

J'avais écrit un article, il a une petite semaine, où je racontais, émue, mes premières impressions sur mon école Exotiques. Il a disparu.

Pourquoi, je vous le demande.

Toujours est-il qu'à moi, on ne me la fait pas, je vais quand même réécrire tout ça. Non mais.

Mon école donc.

Si, ça vaut un papier. Vous allez voir.

Je l'avais déjà dit plus tôt, les gens y sont très beaux, mais pas le beau qui te fait waaah, le beau qui te hérisse les poils. Le beau relatif aux gens profondément énervants. Le beau des gens qui, théoriquement, sont bels et bien beaux, mais qui portent la beauté d'une façon telle que tu as plutôt envie de les taper. Fort. Longtemps. Que tu  as envie de leur crier "Mais POURQUOI tu fais ça??". Les gens que t'as beau essayer, t'arrives pas à te raisonner. Tu ne te diras pas "peut-être qu'elle est sympa en vrai". Parce que de toute façon ils te regardent d'une telle façon que le doute n'est pas permis : NON, elle/il ne peut pas être sympa.

Ils nous ont collé l'établissement tout en haut de Barcelone. Tooooooouuuut en haut. Que t'y vas en Ferrocarril, qu'ils appellent ça. Ou en taxi, mais que pour les gens énervant cités ci-dessus précédement. Parce qu'entre le Ferrocarril et l'école, y'a 10min en côte spéciale teste-ton-déo, comme pour le parc Guell. D'où les taxis.

(précisons ça tout de suite ensemble, ferrocarril = RER,
rien à voir avec des trains qui montent dans les montagnes au tyrol.
Non parce que moi j'ai cru, au début.)



La première grosse surprise, arrivée sur place et confortablement installée dans de superbes salles de cours air-conditionnées, on nous annonce que les shorts pour les garçons, et les jupes courtes pour les filles, c'est interdit. Ha Ha, qu'on s'est écrié. Mais ce n'était pas une blague.

Soit. Ceci explique cela.

Autre fait notable, j’ai foulé le sol de la cafétéria 3 étoiles, et ben figurez-vous qu’elle dispose d’un barman habillé en costard-cravate, qui rend la monnaie en la déposant dans une petite soucoupe. Avec nœud papillon et tout et tout. On ne boit pas nos cafés dans des gobelets en cartons, non. On les boit dans des tasses avec des sous-tasses, une petite cuillère et des petits sachets de sucres. Presque il nous mettrait un Spéculoos. 

Moi on ne m’a pas habituée à ça. Dans la fac où j’étais, soit tu te faisais ton café tout seul au distributeur, en plongeant tes doigts dans le gobelet pour réussir à attraper la touille-touille, (ou même que des fois le café se mettait à couler avant que la machine ne mette le gobelet. Ou encore des fois, quand le café était tout coulé dedans le gobelet, la machine lâchait le gobelet.), soit tu allais à la cafèt’ où tu avais les mêmes gobelets, avec les mêmes touille-touilles perdues dedans, option étudiant-qui-arrondi-ses-fins-de-mois derrière le comptoir.

J’en suis toute tourne-boulée.

On sait où passent les milliers d’euros de l’inscription des élèves.

Remarque moi je dis ça mais à l’icn où qu’ils payent cher tout pareil, pas de barman encravaté en vue.

Enfin, je vous ai gardée la meilleure info pour la fin, nous sommes en fait dans un des établissement de l'Opus Déi. Et là, quand j'ai appris ça, tout s'est illuminé dans mon esprit de pauvre pêcheresse : les croix dans les salles, les jupes, tout ça, tout ça... Je vis donc à Barcelone une expérience mysthique et spirituelle. MAIS je la vis en pantalon.



Précisions pour le plaisir :

L'Opus Dei dirige 150 écoles de formation professionnelle, 200 résidences universitaires et 5 universités. Le mouvement reçoit environ 30.000.000$ par mois en dons et revenus.

Il est certain que l'Opus Dei emploie des méthodes sectaires comme par exemple :

  • 1) des moyens de financement peu clairs et inavoués;
     
  • 2) la pratique du secret. A part pour les responsables, le fait d'être membre est secret. Les prêtres affiliés par la société sacerdotale de la Sainte-Croix ne sont pas obligés de faire connaître à leur évêque leur appartenance.
     
  • 3) "Cronica", l'organe interne de l'Opus Dei est secret et ne peut être lu que par les numéraires
     
  • 4) L'Opus Dei est considérée par ses membres comme infaillible : "sacrée, sans tache, immuable".
     
  • 5) Tout ce qui est en dehors de l'Opus Dei relève du "pourrissement" (sic). Elle est le "reste qui constitue la véritable Église".
     
  • 6) L'organisation de la prélature court-circuite l'autorité des évêques qui sont les dirigeants normaux des diocèses. Elle ne rend compte qu'au pape, c'est la prélature personnelle.
     
  • 7) Les jeunes doivent décider à 16 ans s'ils veulent rester célibataires ou se marier, décision qui doit être ratifiée par les chefs.
     
  • 8) L'Opus Dei cherche à noyauter toutes les institutions sociales et politiques en vue d'instaurer un nouvel ordre catholique. Ses préférences pour les partis d'extrême-droite sont connues.
     
  • 9) Le mariage est systématiquement décrié et le célibat exalté. "Le mariage est réservé à la piétaille et non à l'état-major général du Christ" (Escriva). Tout ceci fait que certains catholiques réticents désignent l'Opus Dei comme la "sainte mafia". Il s'agit donc d'un catholicisme pur et dur, comme il a pu exister avant le concile de Vatican II. 
source : http://www.vigi-sectes.org/catholicisme/opus-dei.html





Moi je dis que faire des films pour eux ça va être drôle. Très drôle.
Je suis en stage "petite fille sage".


(Et j'ai déjà appris un nouveau mot : la piétaille. Qui se définit en toute modestie par "ensemble de subalternes".)








Publié dans marie va en Exotie

Commenter cet article